Louis-Edouard Garrido – Plage de Jonville – 33x41cm (1971)

« Un jour, raconte Garrido, j’avais mis quelques peintures dans une galerie de Caen, l’une d’elles était en vitrine. Vint à passer en calèche un riche estivant de Deauville. Voyant la toile, il fit arrêter son attelage et regarda sans descendre. Le lendemain, il envoya son architecte chez le marchand qui demanda à examiner le Boudin exposé en vitrine. « Ce n’est pas un Boudin, mais l’œuvre d’un jeune peintre, Louis-Édouard Garrido ». »

Une autre fois, le contraire se produisit dans un salon.

« Tiens vous avez là une jolie peinture de Garrido » dit quelqu’un à son hôte.

« Vous faites erreur, elle est de Boudin. » et Garrido d’ajouter « Voilà deux confusions qui ne pouvaient que flatter mon amour-propre. »