Un tableau identique à celui-ci fut acquis par l’État en 1957 pour la somme de 30 000 Francs.

L’un des tout derniers tableaux de l’artiste qui disait « Nous voici en plein décembre. Pour moi, les jours courts m’obligent … Plus